Récap du deuxième jour au Championnat du monde de basketball en fauteuil roulant masculin des moins de 23 ans

Match 7 : Brésil c. Italie

La deuxième journée du Championnat du monde masculin des moins de 23 ans 2017 a commencé par un match chaudement disputé entre le Brésil et l’Italie. L’équipe italienne a cherché à se reprendre à la suite d’une perte, le premier jour du tournoi, et a remporté une convaincante victoire de 61-35 contre le Brésil.

Bien que les Brésiliens aient pris du retard durant la première mi-temps, ils se sont démenés pour suivre le rythme rapide des Italiens et les ont dépassé 12-7 dans la deuxième mi-temps. L’Italie était déterminée à empêcher ses adversaires de combler l’écart et a accru la pression exercée sur l’attaque brésilienne, les obligeant à hâter leurs tirs et, une fois de plus, se laisser distancer.

Le meilleur marqueur de l’Italie a été à nouveau Sabri Bedzeti, avec 21 points, tandis que Francisco Sampaio a répliqué avec 16 points pour le Brésil.

À propos de la victoire, l’entraîneur en chef italien, Marco Bergna, a déclaré : « Hier, nous avons joué contre l’équipe hôte et c’était un match très émotionnel. Nous étions un peu craintifs au début du match. Aujourd’hui, nous avons essayé de corriger toutes les erreurs commises hier avec le Canada. Je crois que nous avons très bien réussi à corriger ces erreurs aujourd’hui. »

Match 8 : Japon c. Grande-Bretagne

Dans le match le plus serré du tournoi jusqu’à présent, le Japon a triomphé 61-59 contre la Grande‑Bretagne.

« Nous avons une forte défense et notre valeur fondamentale est la défense. Étant donné que nous ne nous soucions pas d’être devancés, nous nous sommes plutôt concentrés sur le jeu », a signalé le joueur Takuya Furusawa, à propos du parcours du Japon vers la victoire.

La Grande-Bretagne a tôt fait de prendre les devants et dépassé le Japon dans la première mi‑temps, mais le Japon a soutenu son rythme et a pu rattraper la Grande-Bretagne dans la deuxième mi-temps. Avec 30 secondes au chronomètre dans le quatrième quart et le Japon accusant un retard de deux points, Furusawa a marqué trois points, ce qui a mis l’équipe en tête et lui a garanti la victoire 60-59.

Furusawa a dirigé l’attaque du Japon avec 23 points et Jack Perry a mené la charge pour la Grande‑Bretagne avec 17 points.

 
Match 9 : Afrique du Sud c. France

Revenant de sa défaite contre le Japon la veille, la France a remporté une décisive victoire de 87-29 contre l’Afrique du Sud.

Les forts tirs de la France se sont dégagés tout au long du match, l’équipe terminant avec un taux de tir de 60 %. Sebastian Evanno a mené l’attaque française, marquant 16 points, et Jim Ayabongo a riposté avec 12 points pour l’Afrique du Sud.

Match 10 : États-Unis c. Allemagne

L’Allemagne a tenu les États-Unis à distance en triomphant 75-51, sa deuxième victoire du tournoi. Les Allemands ont rapidement pris les devants contre les Américains, laissant ces derniers enregistrer un retard de 7 points à la fin de la première mi-temps, qui est passé à 12 points à la mi-temps.

L’équipe allemande a été en mesure de convertir sur ses tirs et grâce à une forte défense, a empêché les États‑Unis de trouver des occasions de tirer.

Les joueurs allemands Nico Dreimüller et Marvin Malsy étaient en tête de leur équipe avec 23 points chacun, Dreimüller contribuant un double double avec 12 passes décisives. Kyle Gribble, de Crystal Lake, Illinois, a répliqué avec 18 points pour les États-Unis.

Match 11 : Canada c. Australie

Une lutte serrée entre l’équipe australienne et l’équipe canadienne hôte a mené à une victoire de 62-58 pour les Australiens et à la première défaite du Canada dans le tournoi.

Le match a commencé avec les deux équipes se mettant en tête à tour de rôle, avant que l’Australien Tom O’Neill-Thorne ne dirige son équipe vers une avance de 11 points dans la deuxième mi-temps. En raison d’une défense agressive de l’Australie, le Canada n’a pas trouvé l’espace nécessaire pour convertir ses chances.

Il a fallu à l’équipe locale jusqu’au troisième quart pour trouver son rythme et rattraper l’Australie. Battant la sonnerie de fin du troisième quart, Alex Hayward a comblé l’écart pour le Canada, rendant la marque égale à 41-41. Hayward a ouvert le quatrième avec deux autres points, donnant au Canada sa première avance depuis le début du match. Les équipes ont pris les devants à tour de rôle, mais vers la fin du match, le Canada a raté quelques occasions qui ont permis à l’Australie d’avancer et de rester en tête en fin de match.

Tom O’Neill-Thorne, joueur du match, s’est presque assuré un triple double, totalisant 26 points, 12 passes décisives et 9 rebonds pour l’Australie. Un autre jeu solide du Canadien Ben Moronchuk lui a permis d’être le meilleur marqueur du match avec 28 points.

« Nous avons assez bien commencé, ce qui faisait partie de notre plan de jeu », a affirmé O’Neill-Thorne. « Nous savions que nous avions besoin de soulever l’enthousiasme de la foule sur place. Je crois que nous avons très bien joué dans la première mi-temps et réduit leur capacité de marquer, mais dans le troisième quart, ils se sont ressaisis et leurs tireurs ont commencé à faire les tirs faciles, puis les tirs difficiles. Il s’agit d’une excellente équipe et une des favorites pour une bonne raison. Nous étions prêts à jouer et avons exécuté notre plan de match pendant 40 minutes. »

L’entraîneur en chef du Canada, Darrell Nordell, attend avec impatience les matchs à venir. « Ce fut un match très excitant et c’est pourquoi nous jouons au basketball tous les jours. Nous cherchons les occasions d’apprentissage et je pense que nous avons appris beaucoup de ce match. Surtout en fin de match, quand nous voulons faire un lancer franc, qui nous voulons en possession du ballon, comment nous voulons effectuer sa rotation, nous avons appris beaucoup à cet égard. C’est un léger obstacle. Nous jouerons à nouveau demain. »

Match 12 : Turquie c. Iran

La Turquie a réclamé une impressionnante victoire 71-53 contre l’Iran, dans le dernier affrontement de la deuxième journée du Championnat du monde masculin des moins de 23 ans 2017.

Les équipes semblaient de force égale tout au long de la première mi-temps du match. La Turquie a obtenu une avance de deux points à la fin du premier quart et a pu poursuivre sur son élan pour lentement élargir l’écart.

À la fin du troisième quart, la Turquie avait devancé l’Iran de 18 points en raison de sa prouesse offensive et de sa capacité de capturer des rebonds. En fin de compte, l’Iran n’a pas pu égaler les producteurs de points turcs. Ahmet Efetürk, de Turquie, a été le premier joueur du tournoi à réaliser un triple double avec 19 points, 10 passes décisives et 16 rebonds. Mohammadhassan Sayari, d’Iran, a marqué le plus grand nombre de points de l’équipe, 16 points, ainsi que le nombre le plus élevé de rebonds du match, 17 rebonds.

À propos de l’événement

Basketball en fauteuil roulant Canada aura le plaisir d’accueillir les meilleurs joueurs masculins juniors de basketball en fauteuil roulant au monde, du 8 au 16 juin 2017, à l’occasion du Championnat du monde de basketball en fauteuil roulant masculin des moins de 23 ans, de la Fédération internationale de basketball en fauteuil roulant (I.W.B.F.).

Des athlètes de calibre mondial représentant 12 nations, y compris l’hôte le Canada, convergeront sur le Mattamy Athletic Centre, au centre-ville de Toronto, pour mettre en valeur les habiletés d’élite et les qualités athlétiques qui font du basketball en fauteuil roulant un excitant sport prisé des spectateurs et l’un des sports les plus populaires au monde pour les athlètes handicapés. Plus de 400 athlètes, entraîneurs, officiels, délégués et bénévoles assisteront à l’événement.

Équipe Canada visera son retour au haut du podium, ayant remporté deux médailles d’or consécutives au Championnat du monde masculin junior en 1997 et 2001. Plus récemment, le Canada s’est classé sixième au dernier championnat du monde masculin junior en 2013.

Pour plus de renseignements, veuillez visiter : www.2017u23wwbc.com / #2017u23wwbc

À propos de la Fédération internationale de basketball en fauteuil roulant (I.W.B.F.)

Organisme international sans but lucratif, directeur du basketball en fauteuil roulant, la Fédération internationale de basketball en fauteuil roulant (I.W.B.F.) a pour but de donner aux personnes handicapées l’occasion de jouer au basketball en fauteuil roulant. Pour plus de renseignements, veuillez visiter www.iwbf.org.

À propos de Basketball en fauteuil roulant Canada

Organisme national directeur de sport responsable de l’organisation du sport au Canada, Basketball en fauteuil roulant Canada est une organisation caritative sans but lucratif, engagée envers l’excellence de l’élaboration, du soutien et de la promotion de programmes et de services de basketball en fauteuil roulant pour tous les Canadiens, du niveau de la base à la haute performance. Le basketball en fauteuil roulant est un sport de compétition rapide et très dynamique pour lequel le Canada est tenu en haute estime dans le monde entier, compte tenu d’un total combiné de six médailles d’or, une médaille d’argent et une médaille de bronze aux sept derniers Jeux paralympiques. Pour plus de renseignements, veuillez visiter www.wheelchairbasketball.ca.

©2020 Basketball en fauteuil roulant Canada | Privacy | Policy Disclaimer | Website developed by Xactly Design & Advertising