Basketball en fauteuil roulant Canada ouvre l’Académie nationale innovatrice, à l’Université de Toronto à Scarborough

(Toronto, Ont.) Soutenue par une tradition hors pair de succès sur le podium, dirigée par une vision partagée d’être une nation qui soit un chef de file mondial et guidée par les plus grands experts du jeu, la prochaine génération de médaillés d’or canadiens de basketball en fauteuil roulant se fera les dents dans le premier centre d’entraînement au monde ouvert à plein temps, tous les jours et à longueur d’année, à l’intention des athlètes de haute performance de basketball en fauteuil roulant.

L’Académie nationale de Basketball en fauteuil roulant Canada est une nouvelle initiative révolutionnaire lancée aujourd’hui, à l’Université de Toronto à Scarborough (UTSC). Il s’agit d’une solution maison visant à former la prochaine génération d’athlètes d’élite, dans leur poursuite de l’or aux futurs championnats du monde et Jeux paralympiques, y compris le Championnat du monde féminin de 2014 à Toronto, les Jeux parapanaméricains 2015 à Toronto, les Jeux paralympiques 2016 à Rio et au delà.

« Nous amorçons une nouvelle ère excitante au basketball en fauteuil roulant et l’objectif du Canada est d’être le meilleur au monde. »

« Nous amorçons une nouvelle ère excitante au basketball en fauteuil roulant et l’objectif du Canada est d’être le meilleur au monde. Grâce au soutien continu de nos partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le Podium, le gouvernement de l’Ontario, le Comité paralympique canadien, l’Institut canadien du sport Ontario et l’Université de Toronto à Scarborough, nous sommes prêts à faire fond sur le succès des équipes nationales seniors du Canada, qui ont remporté un total combiné de six médailles d’or, une médaille d’argent et une médaille de bronze aux six derniers Jeux paralympiques », a déclaré Wendy Gittens, directrice administrative de Basketball en fauteuil roulant Canada.

« Le sport fait partie intégrante de la culture canadienne. Notre gouvernement est fier d’appuyer le sport et les athlètes paralympiques qui se donnent entièrement à leur sport, a expliqué l’honorable Bal Gosal, ministre d’État (Sports). Ils sont une grande source de fierté et d’inspiration pour tous les Canadiens. La nouvelle Académie nationale de Basketball en fauteuil roulant Canada aidera la prochaine génération d’athlètes en fauteuil roulant à s’entraîner et à atteindre les plus hauts sommets de leur discipline. »

L’Académie nationale utilisera les installations actuelles de l’UTSC jusqu’à ce que la construction du complexe sportif panaméricain de Toronto (TPASC) et du pavillon des sports, la plus importante nouvelle construction sportive en vue des Jeux de 2015 à Toronto, soit achevée en juillet 2014.

« Le gouvernement de l’Ontario est fier des réalisations de nos athlètes de basketball en fauteuil roulant et nous sommes ravis de les appuyer par la création de cette Académie nationale », a fait observer Michael Chan, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport. « Il s’agit d’un excellent exemple de la façon dont nous renforçons notre système de sport amateur en offrant des occasions à nos athlètes de haute performance de toute habiletés de s’entraîner ici même, au pays, durant la période précédant l’accueil des Jeux parapanaméricains 2015, à Toronto. »

L’Académie nationale sera dirigée de façon experte par Mike Frogley, généralement considéré comme l’esprit le plus brillant du jeu. Mike a commencé à jouer au basketball en fauteuil roulant à la suite d’un accident de voiture en 1986. Devenu membre de l’équipe canadienne de 1989, il a concouru aux Jeux paralympiques de 1992, à Barcelone, en Espagne, où le Canada s’est classé quatrième, avant de devenir entraîneur de l’équipe canadienne qui a remporté des médailles d’or paralympiques consécutives en 2000 et 2004, ainsi qu’une médaille d’argent en 2008. Mike est revenu au Canada pour accepter le nouveau poste d’entraîneur en chef et directeur de l’Académie nationale en juillet, après avoir démissionné de son poste de longue date à titre d’entraîneur en chef du basketball en fauteuil roulant dans la NCAA, où il a remporté 12 titres de championnats nationaux.

« L’Académie nationale va au-delà de l’excellence pour être la meilleure de toutes et développer les meilleurs joueurs. »

« L’Académie nationale va au-delà de l’excellence pour être la meilleure de toutes et développer les meilleurs joueurs. Elle prendra de bons athlètes et en fera d’excellents joueurs de basketball en fauteuil roulant. Elle prendra d’excellentes équipes et en fera des champions du monde et des médaillés d’or paralympiques. Il s’agit de la nouvelle norme d’excellence, non seulement innovatrice, mais révolutionnaire dans la mesure voulue pour diriger et changer le jeu du basketball en fauteuil roulant », a déclaré Mike Frogley.

« Le Canada compte une riche histoire au basketball en fauteuil roulant, tant du côté performance qu’innovation. Nous sommes ravis d’appuyer cette initiative novatrice qui offre un milieu d’entraînement de classe mondiale à nos athlètes sur le point de passer à l’équipe nationale », a fait remarquer Karen O’Neill, directrice générale du Comité paralympique canadien. « Un tel soutien offert à ces athlètes nous permettra de maintenir notre place en tant que chef de file mondial et de continuer à inspirer la prochaine génération d’athlètes. »

Les athlètes visés, principalement des phases S’entraîner à la compétition et Apprendre à gagner du modèle de Développement à long terme de l’athlète de Basketball en fauteuil roulant Canada (typiquement âgés de 18 à 25 ans), auront accès à un entraînement, une formation et un mentorat optimisés à un endroit central, ce qui n’existait pas auparavant au Canada. Avant le lancement de l’Académie nationale, les principaux athlètes canadiens se tournaient souvent vers les équipes universitaires aux États Unis et les équipes semi-professionnelles en Europe pour trouver les meilleures occasions de poursuivre leur perfectionnement individuel.

« Sachant que j’ai accès à l’entraînement, à la formation et au mentorat qui sont absolument les meilleurs au monde, ici au niveau local, est extraordinaire pour moi et tout athlète prometteur qui rêve de gravir les marches du podium. Il s’agit d’une excellente occasion de faire fond sur la riche histoire de succès du Canada et je suis extrêmement reconnaissant du soutien de tous les partenaires de l’Académie nationale qui partagent mon ambition », a déclaré Tyler Miller, athlète de l’Académie nationale et médaillé d’or paralympique de 2012, à Londres.

Au début, l’Académie nationale accueillera 14 athlètes sélectionnés (9 hommes et 4 femmes) et viendra à compter deux douzaines de joueurs à plein temps. Le groupe comprend trois paralympiens locaux et deux étudiantes de l’Université de Toronto. Tyler Miller, de Kitchener, Ont., Abdi Dini, de Scarborough, Ont., et Tamara Steeves, de Mississauga, Ont., ont concouru aux Jeux paralympiques 2012 de Londres. Tamara et Corin Metzger, d’Elmira, Ont., sont étudiantes à l’UTSC. Aaron Moseley-Williams, de Winnipeg, Man., est aussi membre de l’équipe nationale masculine senior.

Mitch Bossaer, de Saskatoon, Sask., et Reid Richard, de Tyvan, Sask., se joindront aux rangs de l’Académie nationale avant la fin de l’année. Conjointement avec Aidan Love, de Whitehorse, Yukon, Jonathan Vermette, de Sherbrooke, Qc, et les frères Joel et Jeremy Watts, de Charlottetown, Î.-P.-É., ils ont récemment concouru dans l’équipe canadienne masculine des moins de 23 ans, au Championnat du monde, à Adana, en Turquie, se classant sixième.

L’Académie nationale servira aussi d’installation d’entraînement centrale pour les autres membres du programme de haute performance du Canada, y compris les membres actuels et futurs des équipes nationales seniors.

©2020 Basketball en fauteuil roulant Canada | Privacy | Policy Disclaimer | Website developed by Xactly Design & Advertising