Questions et réponses avec l’entraîneur en chef Bill Johnson, sur sa route vers Rio

BillJohnson-Header2

(Ottawa, Ont.) Bill Johnson est l’entraîneur en chef de l’équipe nationale canadienne féminine senior de basketball en fauteuil roulant. En 2009, il a hérité de ce rôle après avoir été entraîneur adjoint de l’équipe pendant trois saisons. Bill a mené Équipe Canada à des performances dignes du podium à des Championnats du monde consécutifs, dont une médaille d’or en sol canadien à Toronto en 2014 et une médaille de bronze en 2010. Aux Jeux paralympiques de 2012 à Londres, la première apparition paralympique de Bill à titre d’entraîneur en chef, l’équipe féminine a terminé en sixième place au classement général. Cette année, Bill vise haut étant donné qu’il croit que les Canadiennes ont l’expérience voulue pour atteindre le podium à Rio.

Pouvez-vous décrire les progrès réalisés par l’équipe alors que vous effectuez vos derniers préparatifs pour les Jeux?

Après les Championnats du monde de 2014, nous avons cerné quelques améliorations que nous souhaitions apporter. Précisément, il y avait des lacunes dans les habiletés individuelles dont nous voulions traiter. Nous l’avons fait et le talent est à présent plus grand que jamais.

Nous avons également apporté des modifications importantes à la défense de notre équipe. Nous avons constaté les gains à cet égard et continuerons à y travailler avant et pendant les Jeux.

Le Canada jouera contre la Grande-Bretagne, l’Argentine et le Brésil lors de la ronde préliminaire à Rio. Pouvez-vous partager votre opinion en ce qui concerne ces affrontements?

The Canadian Parapan Am Women's Wheelchair Basketball Team plays Argentina in the semifinals at the Toronto 2015 Parapan American Games on August 13, 2015 at the Ryerson Athletic Centre in Toronto.Je suis très heureux de la façon dont les groupes sont composés. La Grande-Bretagne nous mettra à l’épreuve dès le début. L’équipe est formée de jeunes joueuses qui ne cessent de riposter; ce sera une excellente façon de commencer.

L’Argentine est une équipe que nous ne voyons pas très souvent. Elle s’est manifestement améliorée et nous avons hâte de jouer à nouveau contre elle.

L’Allemagne représente toujours une bataille pour nous. Nous avons participé à un excellent match en finale au Championnat du monde de 2014 et, depuis, les victoires ont été réparties entre nos deux équipes. Je suis sûr que ce sera à nouveau un combat épique.

Le Brésil est un peu imprévisible. L’équipe compte quelques excellentes athlètes et, bien sûr, la passion du peuple brésilien derrière elle. Il s’agit absolument d’un match que nous ne pouvons négliger.

Qu’est-ce que vous aimez le plus de la fonction d’entraîneur à ce niveau?

J’aime surtout l’occasion de faire partie de quelque chose de plus grand que nous tous. Réaliser quelque chose de si difficile avec un grand groupe de personnes, c’est incroyablement satisfaisant. J’aime aussi être capable d’évaluer mes plans et mes ajustements par rapport aux meilleurs au monde. Très peu d’occasions nous sont offertes dans la vie de nous mesurer nous-mêmes contre les meilleurs!

Le Canada a eu beaucoup de succès aux Championnats du monde, mais s’est démené pour reproduire ce succès aux Jeux paralympiques, ces dernières années – qu’est-ce que peut faire l’équipe pour réussir à Rio?

Je ne peux seulement vraiment parler que de Londres. Je crois que nous avions un jeune groupe qui s’est simplement senti dépassé aux Jeux paralympiques. Avoir persévéré aux Championnats du monde de 2014 nous a vraiment aidés à apprendre ce qu’il faut pour réussir durant un long tournoi. Je suis convaincu que nous pouvons utiliser cette expérience pour nous aider à atteindre nos objectifs paralympiques.

Quel est l’objectif global de performance de l’équipe aux Jeux?

Notre but est d’avoir la meilleure performance possible. Nous ne croyons pas l’avoir fait à Londres, donc nous voulons vraiment sentir que nous avons joué aussi bien que possible à la fin des Jeux de Rio. Si cette performance mène à une médaille, ce qui est absolument possible, tant mieux!

En dehors de la compétition, à quoi avez-vous le plus hâte aux Jeux? Y a-t-il d’autres sports que vous aurez la chance d’observer?

J’aime l’atmosphère des Jeux paralympiques. C’est un événement tellement impressionnant, avec tant d’énergie qui l’entoure. Je ne pourrai probablement pas assister à d’autres événements, mais simplement d’être dans le village est incroyable.

Head Coach Bill Johnson of Team Canada looks on anxiously in the dying seconds of a close game against Team Germany in the Gold Medal Game at the 2014 Women's World Wheelchair Basketball Championships in Toronto, Ontario, Canada.

Nouvelles reliées :

À propos de l’équipe canadienne

L’équipe nationale féminine senior se classe parmi les équipes les plus couronnées de succès et les plus dominantes de l’histoire du sport amateur au Canada. L’équipe a gagné trois médailles d’or paralympiques consécutives en 1992, 1996 et 2000 et la médaille de bronze en 2004. L’équipe a aussi atteint le podium à sept championnats du monde consécutifs.

À propos de Basketball en fauteuil roulant Canada

Organisme national directeur de sport responsable de l’organisation du sport au Canada, Basketball en fauteuil roulant Canada est une organisation caritative sans but lucratif, engagée envers l’excellence de l’élaboration, du soutien et de la promotion de programmes et de services de basketball en fauteuil roulant pour tous les Canadiens, du niveau de la base à la haute performance. Le basketball en fauteuil roulant est un sport de compétition rapide et très dynamique pour lequel le Canada est tenu en haute estime dans le monde entier, compte tenu d’un total combiné de six médailles d’or, une médaille d’argent et une médaille de bronze aux six derniers Jeux paralympiques.

©2020 Basketball en fauteuil roulant Canada | Privacy | Policy Disclaimer | Website developed by Xactly Design & Advertising