Le Canada remporte la médaille d’or en sol canadien au Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014

(Toronto, Ont) Les Canadiennes non favorites ont triomphé des championnes paralympiques en titre, en sol canadien, et mérité le titre de championnes du monde, au Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014, tenu à Toronto. L’équipe a vaincu la première équipe au classement, contre laquelle elle avait perdu durant la ronde préliminaire et ajouté un cinquième titre de championnat du monde. L’Allemagne a gagné la médaille d’argent tandis que les Pays-Bas ont obtenu la médaille de bronze, dans le plus grand championnat du monde féminin de l’histoire.

Match 41: La Chine se classe en septième place

La France se retrouve au huitième rang

La Chine a amorcé la dernière journée de compétition au Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014 par une victoire contre la France, 64-30, s’assurant la septième place. La Chine termine avec une fiche de 3-5 tandis que la fiche de la France baisse à 2-6.

La Chine a débuté par une attaque dominante, marquant huit points consécutifs en début de match. La France s’est démenée pour suivre le rythme alors que les Chinoises ont rapidement terminé le quart avec 21-5. Les Françaises ont amorcé le deuxième quart avec une séquence de 7-0 pour réduire l’écart, mais la Chine a repris le contrôle du match et s’est trouvée en tête 17-15.

La France a continué à éprouver des difficultés du côté offensif dans la deuxième demie. Les Européennes ont été maintenues à deux points alors que la Chine a prolongé son avance à 51-22. Les Françaises ont semblé incapables de trouver leur rythme offensif et ont réussi 23 % de leurs tirs dans le match. L’équipe chinoise a clairement détenu l’avantage dans le jeu autour du panier, devançant la France 30-18 dans la zone de lancer franc et exécutant plus de rebonds que ses adversaires avec 39-29.

L’attaque chinoise équilibrée comptait quatre joueuses avec des marques à deux chiffres. Jia Meng Dai a mené avec 15 points et sept rebonds. Yong Qing Fu a exécuté un double-double de 11 points et 11 rebonds. Angélique Pichon a riposté pour la France avec 10 points et le nombre le plus élevé de rebonds du match, soit 13 rebonds, tandis que sa coéquipière Fabienne Saint Omer-Delepine a ajouté 10 points et 10 rebonds.

Après la victoire, l’entraîneur en chef de l’équipe chinoise Han Yan, a commenté la croissance et le développement de son équipe durant la compétition. « Au début, l’équipe n’a pas donné son plein potentiel, mais dans les quatre derniers matchs, les joueuses se sont mises en forme et ont joué de leur mieux. Le but de l’équipe était de déterminer sur quoi nous devons travailler durant ce tournoi. Dans l’ensemble, je suis très satisfait de notre performance. »

L’équipe chinoise, classée au cinquième rang mondial, a amélioré son classement en huitième place obtenu à l’édition de 2010 de cet événement, bien que l’équipe ait obtenu un classement inférieur à sa cinquième place aux Jeux paralympiques de 2012. La France, qui s’est qualifiée pour cette compétition à la suite d’une quatrième place au Championnat européen 2013, n’a pas participé au dernier championnat du monde.

Match 42: La Grande-Bretagne remporte la finale de consolation en prolongation

L’Australie termine en sixième place

L’équipe britannique (5-3) a terminé sa participation au Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014 par une victoire palpitante, en prolongation, de 77-70 contre l’Australie (4-4) et s’est assuré la cinquième place.

La finale de consolation a commencé par un quart serré durant lequel ni l’une ni l’autre équipe n’a pu établir une avance de plus de quatre points. En tête 18-16 au début du deuxième quart, la Grande-Bretagne a utilisé une séquence rapide de 8-2 pour se mettre de l’avant dans le match. L’équipe britannique a accru son avantage et menait 35-28 à la demie.

L’Australie a pris sa forme offensive après la pause et devancé la Grande-Bretagne 20 14, réduisant ainsi son déficit à un point avant le dernier quart. Dans un quart chaudement disputé, les Australiennes ont mis le match à égalité, exigeant ainsi une prolongation.

Helen Freeman a mené la Grande-Bretagne à la victoire avec son jeu impressionnant dans le quart supplémentaire. Elle a participé à chacun des 13 points marqués par son équipe, utilisant le temps supplémentaire pour ajouter sept points et trois passes décisives.

Pour la quatrième fois dans ce tournoi, Helen Freeman a dirigé l’attaque britannique, dépassant toutes les marqueuses avec 41 points. Elle a enregistré un triple-double dans le match, exécutant 11 rebonds et 10 passes décisives. Amber Merritt a marqué 32 points – dont 26 points dans la deuxième demie et la prolongation – en tête de l’équipe australienne.

L’entraîneur en chef Miles Thompson a commenté la performance de son équipe de façon positive. « C’était une question d’exécution. Les joueuses ont fait quelques modifications très bonnes et à propos dans la deuxième demie, du point de vue offensif, et notre exécution offensive a été cruciale à la fin du match. [Cette victoire] est manifestement un point de départ pour nous améliorer. Ce fut une énorme victoire pour nous. »

Le classement en cinquième place d’aujourd’hui est le plus élevé de la Grande-Bretagne dans l’histoire du tournoi. Les Australiennes – médaillées d’argent paralympique en titre qui ont amorcé le tournoi en deuxième place au classement mondial – n’ont pas obtenu un classement plus élevé que la quatrième place à cet événement depuis leur médaille de bronze en 2002.

Match 43: Une explosion dans la deuxième demie mène les Néerlandaises à la médaille de bronze

Les Pays-Bas devancent les États-Unis 45-30 dans les 20 dernières minutes.

Les Pays-Bas sont les médaillés de bronze du Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014, après une victoire de 74-58 contre les États-Unis, samedi après-midi.

Enthousiasmées par une sensationnelle performance d’Inge Huitzing, qui a marqué 43 points, neuf rebonds et cinq passes décisives en 38 minutes, les Néerlandaises ont mérité leur premier classement digne du podium à des championnats du monde.

« Inge Huitzing est la joueuse la plus utile de ce tournoi », a affirmé l’entraîneur en chef des Pays-Bas, Gertjan Van der Linden. « Au cours des trois à quatre dernières années, nous l’avons perfectionnée comme joueuse de basketball en fauteuil roulant et elle est l’une des meilleures au monde. Elle est une meneuse de jeu et elle peut tirer, mais elle peut aussi interpréter le jeu et c’est là la chose la plus importante. »

Le jeu a commencé très égal, les deux équipes échangeant des tirs. À la fin du premier quart, les États-Unis avaient un avantage de 16-13.

Les États-Unis ont continué de mener jusqu’à ce qu’il ne reste plus que deux minutes dans la première demie, puis les Pays-Bas ont pris une légère avance, 29-28, qu’ils ont gardée jusqu’à la mi temps.

La deuxième demie a été très différente, car les Néerlandaises ont mené le rythme du jeu entier et devancé les Américaines 18-10.

Malgré que les États-Unis s’efforcent de suivre le rythme, les Néerlandaises ont marqué 27 points dans le quatrième quart et se sont assuré la victoire.

« Nous avons très bien joué », a affirmé Gertjan Van der Linden. « Les joueuses ont eu une très mauvaise soirée en raison de la perte contre le Canada. Mais, dans l’ensemble nous avons aussi bien joué. »

Rebecca Murray a été la meilleure marqueuse de l’équipe américaine avec 22 points et 9 passes décisives.

La perte marque la première fois que les Américaines ne gravissent pas les marches du podium à des championnats du monde, après avoir remporté la médaille d’or en 2010.

Match 44: Le Canada remporte la médaille d’or en sol canadien

Les Canadiennes repoussent la vigoureuse équipe allemande et remportent leur premier championnat du monde en 8 ans

(Toronto, Ont.) — Le Canada est de retour au haut du podium après une victoire de 54-50 contre l’Allemagne, dans le match de la médaille d’or au Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014.

La victoire représente la première médaille d’or du Canada au championnat du monde depuis 2006, lorsque sa série de quatre médailles d’or consécutives a pris fin à l’édition 2010 du tournoi.

Ce fut une bonne remontée pour l’équipe canadienne après avoir été exclue de la ronde des médailles aux Jeux paralympiques 2012 de Londres et avoir battu les Allemandes, championnes paralympiques en titre.

« Passant de la sixième place à Londres au podium, c’est ce que nous avions discuté et je ne crois pas que beaucoup de gens croyaient que nous pouvions grimper les rangs aussi haut, mais l’équipe a cru que nous le pouvions et nous avons partagé un but commun et un plan commun », a déclaré après le match Tracey Ferguson, joueuse de longue date de l’équipe canadienne et native de Toronto.

L’Allemagne a amorcé le jeu avec une séquence de 6-2 et terminé le premier quart avec une légère avance de 12-11. Le Canada a réussi seulement 26 % de ses tirs du terrain dans le premier quart.

La courte pause entre le quart a semblé faire une différence pour les Canadiennes qui ont vigoureusement amorcé le deuxième quart et pris les devants. L’Allemagne a lutté, mais c’est le Canada qui avait une avance de trois points à la pause.

Le va-et-vient s’est poursuivi dans le troisième quart et les Allemandes ont pris une avance de 28-27 alors qu’il restait 6:37 afin de forcer un temps mort pour le Canada. Un bon tir de Katie Harnock a donné au Canada une avance de trois points à la fin du troisième quart.

L’Allemagne a mis le score à égalité à 40 points dans le quatrième quart, mais le Canada a continué sur sa lancée. Un gros tir à deux points de Tracey Ferguson, alors qu’il ne restait qu’un peu plus de trois minutes, a donné une avance aux Canadiennes de six points, qu’elles ont réussi à maintenir.

Janet McLachlan et Cindy Ouellet ont été les meilleures marqueuses pour le Canada avec 15 points chacune. Janet a enregistré un double-double ainsi que 19 rebonds.

Marina Mohnen a marqué 20 points pour l’Allemagne, en plus de six rebonds et quatre passes décisives.

Pour Tracey Ferguson, ce fut son quatrième titre de championnat mondial et la victoire devant ses parents et amis a été spéciale.

« C’est extraordinaire d’avoir la chance de concourir devant nos parents et amis et nous avons remporté le championnat du monde, donc nous avons les Jeux parapanaméricains l’été prochain, qui seront notre tournoi de qualification pour Rio (2016). Il est donc crucial que nous faisions de notre mieux durant ces Jeux et je crois que nous avons donné le ton, nous avons montré au monde entier que nous sommes prêtes à concourir avec les meilleures et à être les meilleures », a déclaré Tracey.

Pour l’entraîneur en chef de l’équipe canadienne, Bill Johnson, gagner au Canada était particulièrement exquis, surtout contre l’Allemagne avant TO2015.

« Je n’ai jamais eu ce privilège, donc c’est assez incroyable. J’absorbe encore l’expérience », a affirmé Bill Johnson. « Le fait que nous pouvons concourir (TO2015) à présent comme favorite est une toute nouvelle expérience pour nous. Nous allons donc accepter de tout cœur ce défi comme nous l’avons fait ici et nous irons de l’avant alors que nous travaillons en vue de Rio. »

©2020 Basketball en fauteuil roulant Canada | Privacy | Policy Disclaimer | Website developed by Xactly Design & Advertising