Des recrues paralympiques d’Équipe Canada se souviennent avec plaisir de leur première expérience aux Jeux de 2016 à Rio

(Ottawa, Ont.) Représenter leur pays aux Jeux paralympiques serait pour beaucoup d’athlètes « le but ultime ». Pour près de la moitié des athlètes nationaux de basketball canadien en fauteuil roulant, les Jeux paralympiques de 2016 à Rio étaient la première fois qu’ils enfilaient le maillot rouge et blanc à cet événement prestigieux.

La recrue paralympique, Liam Hickey, de St. John’s, T.-N., soutient que l’expérience de ses premiers Jeux paralympiques n’a été rien de moins que sensationnelle. « Tous les athlètes rêvent de pouvoir jouer le sport qu’ils aiment devant tant de gens. Participer à mes premiers Jeux paralympiques avec un excellent groupe de joueurs que je considère comme des frères a été un sentiment incroyable. »

« Dans l’ensemble, l’environnement des Jeux était incroyable. Tout le monde était excité et tout le monde adorait l’expérience. Rio est un endroit magnifique et, malgré la phase difficile que traverse le Brésil, le pays a montré au monde entier à quel point il est sensationnel et comment superbes sont ses gens ».

« Rio est un endroit magnifique et, malgré la phase difficile que traverse le Brésil, le pays a montré au monde entier à quel point il est sensationnel et comment superbes sont ses gens »

« Les mots me manquent pour décrire mon expérience paralympique. Allant des vêtements aux sites, à la nourriture et aux foules, c’était la chose la plus « magique » à laquelle j’ai jamais pris part », a avoué Erica Gavel d’équipe Canada. « Au cours de ma carrière de joueuse de basketball, j’ai connu beaucoup de revers et subi des blessures, mais pour participer aux Jeux juste une fois de plus, je n’hésiterais pas à le refaire. »

La cérémonie d’ouverture est souvent l’un des grands spectacles des Jeux et Rio 2016 n’a pas déçu lorsque les athlètes ont défilé dans le stade Maracana, pour le lancement des premiers Jeux paralympiques en Amérique du Sud. L’équipe nationale canadienne masculine a eu aussi l’avantage d’entrer dans le stade derrière leur coéquipier et cocapitaine David Eng, qui était le porte-drapeau au nom de l’entière équipe paralympique canadienne.

« Le clou des Jeux a été, pour moi, la cérémonie d’ouverture », a déclaré Liam Hickey. « L’ambiance dans ce stade était plus excitante que quoi que ce soit que j’ai jamais connu dans ma vie. Avec tant de personnes rassemblées dans un même endroit, qui montraient leur amour du sport, c’était incroyable. Jamais je n’ai ressenti un tel sentiment de fierté que lorsque je suis entré dans le stade avec Équipe Canada. »

Pour Peter Won (Blackfalds, Alb.), à sa première participation comme athlète paralympique, les Jeux ont comblé et même dépassé toutes ses attentes. « Je me souviens très nettement d’être entré dans le stade durant la cérémonie d’ouverture, derrière David Eng, qui portait le drapeau canadien », a déclaré Peter. « Cependant, le moment le plus marquant pour moi a été ma première apparition sur le terrain devant des milliers de personnes ».

Tout au long des Jeux, les partisans brésiliens présents ont rendu les matchs plus palpitants, remplissant les stades avec leur énergie contagieuse. Les Brésiliens se sont complètement emballés pour les Jeux paralympiques, les ventes globales de billets pour les Jeux se situant immédiatement derrière les records établis à Londres, en 2012.

« Les partisans brésiliens étaient extraordinaires! Ils ont fait preuve de passion, d’intensité et d’enthousiasme. C’était l’ambiance la plus électrique dans laquelle je me sois jamais trouvée », a signalé Erica Gavel.

« Les gens étaient sensationnels et le village était l’un des endroits les plus beaux que j’ai jamais vus. Le Brésil a vraiment appuyé le Canada et on n’aurait pu demander une meilleure foule. Jouer devant 14 000 spectateurs est une expérience qu’on ne peut nullement reproduire. Je me souviendrai de cet événement pendant toute ma vie. »

Les équipes canadiennes de basketball en fauteuil roulant ont vraiment enthousiasmé les foules en rendant hommage à l’hospitalité et à la passion des partisans brésiliens. Après chaque match du Canada, les hommes et les femmes dévoilaient une bannière portant les mots « Obrigado/Obrigada, Brasil » pour remercier les résidents de leur soutien exubérant.

Les partisans canadiens ont aussi représenté la feuille d’érable dans la foule bruyante à Rio, aidant à encourager l’équipe.

« Le nombre de partisans présents était extraordinaire », a ajouté le Erica. « Je tiens à remercier très chaleureusement les gens qui sont venus; nous avons vraiment apprécié leur soutien. »

« Heureusement, ma famille a été capable d’assister aux Jeux avec moi », a ajouté Liam Hickey. « Leur présence, ainsi que celle d’autres membres des familles des athlètes dans la foule, était très spéciale. Voir dans les gradins ma famille qui était là pour m’appuyer était superbe. Ils sont un élément clé de la raison pour laquelle j’ai pu participer aux Jeux paralympiques, alors c’était important qu’ils soient ici. »

Pour les athlètes qui s’efforcent d’être un jour membres de l’équipe canadienne, ces nouveaux vétérans paralympiques ont quelques conseils.

« Il faut un certain degré d’excellence pour y parvenir et un autre degré pour gagner une médaille. En fin de compte, ce sont les petites choses qui distinguent un bon athlète d’un excellent athlète », a divulgué Erica.

« À ceux qui cherchent à devenir des paralympiens, je dirais qu’il faut simplement être disposé à travailler plus fort, à passer une heure de plus dans le gymnase ou à faire des répétitions supplémentaires », a déclaré Liam Hickey.

« Une chose que j’ai apprise durant mon parcours pour me rendre à ce niveau, c’est la concentration et la détermination qu’il faut. J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir avec mon niveau d’habiletés, mais j’ai dû faire beaucoup de travail supplémentaire juste pour me rendre au niveau auquel je me trouve en ce moment. Faites tout ce qu’il faut pour faire passer votre jeu au niveau suivant. Ne perdez pas de vue votre but ultime. »

I live an amazing life. Thank you, Rio!… Back to #YXE tomorrow!

A photo posted by Erica Gavel (@ehgavel) on

 

©2020 Basketball en fauteuil roulant Canada | Privacy | Policy Disclaimer | Website developed by Xactly Design & Advertising